cfpompidou3

Chemins faisant avait convié ses membres à une sortie au centre Pompidou Metz pour découvrir l'exposition 1917, ce samedi 15 septembre.

Guidés par une professionnelle fort compétente, les membres de l'association moyenvicoise ont pu, pendant les deux heures qu'a duré la visite, se faire une idée de l'incroyable foisonnement artistique de cette année pourtant tragique.

Artistes immenses et déjà célèbres, Picasso, Monet, Kandinski, Matisse, Rodin, Otto Dix, Duchamp, Brancusi, Nash ou soldats inconnus terrés dans leur tranchées, tous ont donné à travers leurs oeuvres une vision personnelle du conflit mondial.

L'exposition est visible jusqu'au 24 septembre 2012.

les bancs pour les promeneurs

banccfLes membres de l'association Chemins faisant viennent d'installer trois bancs le long du sentier touristique des Hauts de Saint-Jean.

Trois possibilités de halte supplémentaire pour les randonneurs qui trouveront là une occasion de reprendre quelques forces tout en admirant les magnifiques paysages qu'offre ce circuit considéré comme l'un des plus beaux de la région.

Ces bancs en bois viennent compléter les aménagements réalisés le long du sentier par l'association culturelle moyenvicoise : le banc en pierre près de la chapelle Saint-Livier, les escaliers aux endroits pentus et humides du parcours et le nouveau balisage posé l'an passé, sans oublier évidemment la table d'orientation installée en 2010 avec le foyer rural de Marsal, les Amis du musée du sel, le Conseil général et NPS.

Pour être tout à fait complet, rappelons que la balade peut se faire tout en suivant le tracé et en lisant les explications sur l'histoire des lieux grâce au  dépliant édité par Chemins  faisant et disponible dans les Offices de Tourisme de Vic et Dieuze et télélchargeable sur le site Internet de Chemins faisant.

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

feux2012bLes organisateurs de la soirée des Feux de Saint-Jean à Moyenvic peuvent être satisfaits. Le succès populaire est toujours au rendez-vous. Une fois de plus, il y avait beaucoup de monde au terrain de sport pour cette soirée du 9 juin 2012.

Malgré des températures un peu au-desous des normales saisonnières, la météo aura été clémente. Pas de pluie pour venir perturber ce rassemblement festif.

La soirée avait débuté par la grande marche nocturne aux quatres points de départ : Vic, Marsal, Haraucourt et Moyenvic avec cette année un groupe de marcheurs parti de Val de Bride. Co-organisée avec l'Office de Tourisme du pays du Saulnois de Vic et environs, cette randonnée plait beaucoup.cofine

Pour la balade d'abord, qui permet d'arpenter à la nuit tombée un des plus beaux endroits du Saulnois. Pour la convivialité du moment où les groupes des différents villages se retrouvent et discutent au sommet de la côte Saint-Jean. Et enfin, pour l'instant un peu magique de l'allumage des flambeaux et la jolie guirlande illuminée qui redescend vers Moyenvic.

Pas moins de cent cinquante personnes ont ainsi vécu cet évènement et ont lancé leurs torches sur le bûcher au terrain de sport.

feux2012Là, la fête avait déjà commencé depuis deux bonnes heures, animée par les musiciens des groupes Chlapmans et Coféine. L'arrivée massive des marcheurs et la chaleur du brasier réchauffaient l'atmosphère et la fête allait se poursuivre jusqu'à une heure du matin.

 

marcheharaucourt1Une cinquantaine de marcheurs a répondu à l'invitation conjointe de la commune d'Haraucourt et de l'association  Chemins faisant, ce samedi 12 mai, pour une balade sur le sentier pédestre mis en place par la municipalité haraucourtoise.

C'est Annette Jost, maire du village, qui  a accueilli, à 14h, les randonneurs venus de Moyenvic, Vic, Xanrey, Villers les Nancy et bien sûr d'Haraucourt. Un groupe hétéroclite ou se côtoyaient tous les âges. Le plus jeune marcheur avait sept ans, le plus âgé, 84 ans.  Après un petit mot en guise de bienvenue, la première magistrate a donné le départ de la randonnée et tout ce petit monde s'est élancé sur les marcheharaucourt3chemins.

Trois heures de marche dans la campagne du Saulnois et la forêt de Bride, sur les chemins de champ ou les sentiers forestiers ombragés et parfois boueux qui ont permis de découvrir des lieux souvent méconnus mais néammoins charmants.

Sans doute éblouis par la beauté des lieux certains marcheurs se sont éloignés de l'itinéraire prévu et ont ainsi effectué sans le savoir un trajet supplémentaire.

marcheharaucourt4

De retour au village et juste avant l'arrivée, il était impensable de louper le fameux cimetière ménnonite de la communauté anabaptiste qui fait la fierté d'Haraucourt.

Ensuite, dans la salle des fêtes, la Municipalité et Chemins faisant offraient gâteaux et rafraîchissements aux vaillants marcheurs qui avaient bien besoin de reprendre quelques forces après ces dix kilomètres d'efforts.marcheharaucourt5

Malgré la fatigue, la satisfaction qu'on lisait sur les visages des participants, faisait dire aux organisateurs que la manifestation était une belle réussite.